<
>
swopdoc logo
Download
a) trade for free
b) buy for 1.23 $
Document category

Lab Report
Biomedical Sciences

University, School

lnb luxemburg

Author / Copyright
Text by Claire B. ©
Format: PDF
Size: 0.47 Mb
Without copy protection
Rating [details]

Rating 3.0 of 5.0 (1)
Live Chat
Chat Room
Networking:
  0/0|0[-3]|1/3













More documents

J. 3MC


Travail pratique :

Mise en évidence des pigments végétaux

par chromatographie sur papier


  • Principe de la technique chromatographie sur papier




    Une goutte du liquide obtenue est placée à 2 cm du bord sur le papier à chromatographie, sur la ligne qu'on a tracé.

    Ce papier est trompé dans le solvant qui se trouve dans l'éprouvette (la tache placée ne doit pas toucher le solvant). Puis l'éprouvette est recouverte par une cache pour que les rayons de soleils ne peuvent pas détruire les pigments ou les manipuler. Puis on peut observer ce qui va se passer, qui sera le principe de cette expérience. Les pigments qui sont contenus dans le liquide vont se dissoudre dans le solvant, qui est de l'alcool, et comme le solvant monte vers le haut du papier, les pigments vont monter avec.

    Le liquide contient différents pigments, les uns plus lourds, les uns plus légers avec une solubilité différente. Donc on peut conclure que grâce aux différentes masses et différentes solubilités les pigments vont se disposer à différents niveaux sur le papier avec différentes couleurs. Grâce aux différents niveaux et couleurs on peut estimer quels pigments sont conclus dans notre liquide.


    1. Protocole expérimental

    Cette expérience est faite avec de la salade de blé.

  • Je décris mon rapport avec le résultat sur le papier gel de silice.


    On remplit le mortier de trois quart de feuilles de salade de blé et on y ajoute du sable.

    Le sable aide a écraser les feuilles pour obtenir un liquide plus facilement grâce au frottement. Les grains de sable aident à avoir un frottement plus facile en broyant. On ajout aussi une pointe de spatule carbonate de calcium.


    On broie les feuilles pour obtenir un liquide vert, si on n'a pas assez de feuilles on y en ajoute.

    On broie si longtemps jusqu’on a obtenu un produit satisfaisant.


    Après avoir cru assez broyé on ajoute 20ml d'acétone pour obtenir une solution en mélangeant et broyant.

    Pendant que la solution repose on tire une ligne à 2 cm du bord sur le papier gel de silice.


    Puis, a milieu de la ligne, on dépose 2 à 3 gouttes de notre solution grâce a une pipette capillaire.

    Cette action est répété 2 à 3 fois pour obtenir un meilleur résultat. Avant de répéter, il faut toujours laisser sécher ou le sécher avec le sèche-cheveux.




    On remplit le cylindre avec le solvant, puis on y introduit notre papier gel de silice.

    Le papier doit toucher le solvant, mais il ne doit surtout pas toucher les gouttes qu'on y a mise. Sinon tout va devenir flou et l'expérience n'aura pas de résultat, car les pigments ne seront plus sur le papier et ne pourront pas monter avec le solvant, ils se trouveront dans le solvant.


    On recouvre le cylindre par un cache pour que les rayons UV n'atteignent pas les pigments et les détruisent.

    Sinon nous pouvons recommencer notre expérience, car on n'obtiendra pas de résultat.


    Tous les 5 minutes on retire le cache pour pouvoir observer le résultat et le noter.


    3. Résultats



    Là ou on a déposé nos gouttes au début ne se trouve plus rien, la tache initiale a disparu.

    Mais, on peut observer différentes couleurs un peut plus haut horizontalement de la ligne tirée. D'abord c'est disposé un pigment de couleur jaune, puis au dessus un pigment de vert foncé et juste sur les cotés un peut en dessous de la ligne verte foncé on peu reconnaître une ligne vert claire. Donc on a trouver 3 pigments différents. Les lignes vert foncé et claire ressemblent a un battement de cœur.

    Tout ceci était observable après 5 minutes, après nous avons attendu encore une fois 5 minutes pour voir si il y encore un pigment(donc une autre couleur à un autre niveau) s'ajoute. Mais après 10 minutes nous avions toujours le même résultat sans changement.


      4. Interprétation



    Par définition la solution de chlorophylle brute contient 4 pigments différents.

    Les carotènes, qui son visible en jaune/orage, les chlorophylles A, qui sont de couleur vert/bleu, les chlorophylles B, qui sont de couleur vert/jaune, les xanthophylles, qui apparaissent en jaune. Parfois il peut y en avoir 5 si il y a apparition d'une tache marron/grise qui correspond aux phéophytines. Sur les deux papiers, papier Whatman et le papier gel de silice, je retrouve que 3 de ces pigments.

    Le jaune, le vert foncé et le vert claire, donc le pigment xanthophylle, le pigment chlorophylle A et chlorophylle B. Les xanthophylles se déposent au niveau le plus bas donc c'est le pigment le plus lourd et le moins soluble dans notre solvant. Puis au dessus viennent les chlorophylles A et B qui sont donc plus légers et plus solubles. Finalement vient le pigment carotène qui se trouve tout en haut du papier, donc ce pigment est le plus léger et le plus soluble de tous.

    5. Conclusion

    On peut conclure que les feuilles de salade de blé, les cellules végétaux, disposent non que d'un pigment, mais de plusieurs(4 à 5).

    Il n'y a donc pas que le pigment de chlorophylle qui est contenue dans une feuille mais on a plusieurs pigments avec différentes couleurs.

    Les résultats théoriques nous disent qu'il y a 4 à 5 pigments trouvables mais malheureusement nous en avons que trouver 3(sur les deux papiers).

    Cela peut être possible, car par exemple nous avons peut être travaillé trop lentement et nous avons déposer le cache trop tard au dessus de l'éprouvette et alors les rayons UV ont détruit quelques pigments et ne son donc plus visibles. Ici, je ne retrouve pas le pigment carotène, peut-être les rayons UV les ont détruit et pour cela on ne les voit plus.

    Ou même nous aurons du attendre encore un peut plus longtemps pour obtenir un autre pigment. Ou nous avons commit une autre erreur. Sur internet, j'ai trouvé que le carotène est un pigment très rarement visible sur le papier, donc cela peut aussi être la cause.


    Remarque :

    Bizarrement, je trouve des différenciations des niveaux des pigments sur quelques sites.

    Sur quelques sites, j'ai trouvé que d'abord se disposent les xanthophylles puis les chlorophylles A et B, mais autres disent le contraire, d'abord les chlorophylles A et B puis les xanthophylles.



    J'ai pris la méthode ou les xanthophylles sont au niveau le plus bas, car sur la feuille qu'on a reçu, l'image le montrait in ci.

    Et car sur l'image on voit que les xanthophylles se disposent en premier et sur le papier de gel de silice que j'ai pris pour écrire mon rapport, la couleur jaune est au niveau le plus bas et les xanthophylles sont jaunes. Donc j'ai pris la possibilité que les xanthophylles viennent en premier.


    Sources

    feuille : mise en évidence des pigments végétaux par chromatographie sur papier

    (information trouvé que la carotène est rarement visible)

    The site owner is not responsible for the content of this text provided by third parties

    Legal info - Contact - Terms-Authors - Terms-Customers -
    Swap+your+documents